Mégalithes et chapelles

Je ne suis pas l'auteur de cette balade. Un auteur est celui qui organise, définit le lieu de rendez-vous, le parcours, les points d'intérêt à visiter et commenter, l'heure du pique-nique, et conduit le groupe au bon rythme. C'est un vrai travail même si l'objectif est récréatif. L'auteur, ou capitaine de route ou guide du jour, était Michel, qui, comme nombre d'entre nous, est un doux dingue de vélo (traduction libre de "crazy guy on a bike") dont la page du site où il rend compte de cette sortie est là https://www.crazyguyonabike.com/doc/page/?o=Sh&page_id=311940&v=12I#bottom Le parcours intégral de cette belle promenade historico-culturelle se voit ici : http://www.gpsies.com/map.do?fileId=cjszsswdofcejmij Pour le suivre, il faut suivre la carte, ou la trace dans son GPS après l'avoir téléchargé, en sachant qu'il présente près de 600 mètres de dénivelé positif en 59 km, même s'il n'offre aucune longue côte. On appelle ça un casse-patte.

Le rendez-vous était donné au Gâvre, petite commune du nord-ouest de la Loire-Atlantique, en principe tranquille. En principe. Car, ce jour-là, le parking à l'entrée du bourg était très animé, à cause de l'affluence provoquée par la fête de la châtaigne - brocante - vide-grenier qui s'est tenue par une météo exceptionnelle à la mi-octobre, dont nous avons aussi bien profité. Pendant que je déballais mon bazar (vélo, sacoches, bidons, pique-nique, batterie, pompe, casque, gants, chaussures... Le vélo, c'est compliqué), Michel a échangé avec un ancien charpentier qui a fait un musée du rabot (à chacun sa passion), beaux comme des Stradivarius il paraît.

Le Gâvre est un petit bourg qui peut sember anodin. Pourtant, Le Gâvre fut ville franche en 1225. Quelques bâtiments anciens témoignent de ce passé ancestral. Le duc Pierre de Dreux accorda au XIIIe des droits aux habitants sur l'exploitation de la forêt et des exemptions d'impôts pour favoriser le peuplement de ce qui n'était alors qu'un petit village. Ces privilèges ont disparu pour l'essentiel la nuit du 4 août. L'habitude a été conservée par les habitants de parler de la ville du Gâvre (1600 habitants) et du bourg de Blain (9600 habitants). Les deux localités étaient antérieurement situées au milieu de l'ancien pays des Namnètes.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer dessus.

1 departLa première halte eut lieu à l'étang de Glégreux, au km9. Situé sur la communue de Vay, il a été créé à l'origine pour alimenter un moulin et est devenu un Espace naturel sensible après avoir été acquis et aménagé par le conseil général. Les pêcheurs, une bonne vingtaine alignés comme à la parade, nous ont tous gratifié d'un aimable bonjour campagnard.2 km7 etang de clegreuxUn peu plus loin, au km14, l'étang de La Roche fut l'occasion d'observer, à toutes fins futures et éventuelles, le menu de l'auberge.

3 km14 etang de la rochePour la photo : groupir !Km14 etang de la roche 2

Img 6252Au km19, elle est belle, ma campagne, elle est belle ! Surtout sous un soleil d'automne aussi radieux qu'inouï. J'ai par contre zappé la voie romaine du km11. Occupé que j'étais à gravir la pente pentue au revêtement inégal et glissant, je n'ai pas pris de photo.

4 vers le km195 vers le km19 2La chapelle des Lieux-Saints au km 20 : les informations sont sur le panneau ci-dessous. On peut agrandir la photo en cliquant dessus. Lieu de notre pique-nique, nous y avons été rejoint par un groupe d'une trentaine de marcheurs contribuant à animer un endroit d'où le point de vue sur Conquereuil et les environs est remarquable. Il a du être un lieu de culte bien avant l'érection de la chapelle, peut-être à une divinité liée à la fécondité comme pourrait le rappeler la fresque à l'intérieur. Le vitrail de Saint-Anne institutrice des vierges agrémentée d'une tige fleurie (sic!) est une curiosité. Il contrebalance peut-être le culte originel à la fécondité. Vraiment peut-être. Le culte de Sainte-Anne est spécifiquement breton. Cette sainte serait quelque peu apocryphe chez les chrétiens. Ana ou Dana est bien par contre la déesse mère des anciens Bretons. Les chrétiens ont récupéré le panthéon des dieux locaux, comme ils ont recyclé les lieux de culte. Les dieux anciens, voire ceux d'encore avant, ont fait de la résistance et le bon peuple les a fondu dans les nouvelles croyances.

6 2 km20 chapelle saint anne des lieux saints panneau7 km20 lieux saints pique nique8 lieux saints marcheurs9 2 lieux saints vitrail10 lieux saints baiser11 lieux saints autel12 lieux saints chevet

pique-nique les lieux saintsVers le km25, parce que c'est la saison, notre GS (Guide Suprême) du jour, a ramassé quelques châtaignes quand d'autres se contentaient d'une petite pause.

13 vers km2514 gs chataignesL'ancien moulin de Juzet, au km30, a été réaménagé en crêperie. Il reste le squelette métallique de l'ancienne roue à aube au-dessus du canal forcé. Le compresseur du climatiseur n'est pas d'époque, il est néanmoins plutôt bien intégré.

15 km30 juzet16 juzet creperie17 2 juzet roue aube18 2 juzet climatiseur19 juzet etang20 juzet avant departUne chapelle au km32, à l'approche de Guéméné-Penfao (Guéméné : gwen menez, mont blanc en breton, quant à Penfao, ce serait la cour du bois des hêtres : les pen faou). Le nom de ce petit édifice religieux m'a échappé. Trois habitants pour un café, dix grenouilles pour un bénitier, telle pourrait être une des devises de la Bretagne. Les cafés, lieux de sociabilité, ont hélas tendance à disparaître. Heureusement, les chapelles sont restées. La plupart restent ouvertes. Espérons que ça dure et que les agissements des malfrats ne contraignent pas à les claver, les verrouiller.

21 autre chapellePeu après, un pneu arrière, ou plus exactement la chambre à air contenue dans ce pneu, a donné des signes de fatigue. Dans un premier temps, un simple gonflage a été tenté pour lui redonner meilleure mine.

22 2 km34 regonfladeForce fut, un peu plus loin, de se rendre à l'évidence. Une intervention plus sérieuse était nécessaire. Il a donc été procédé. D'abord en démontant, avec l'indispensable clé de la taille adéquate.

23 km34 cle de 14Puis en observant soigneusement pour identifier l'endroit exact de la fuite après avoir un peu regonflé la chambre atteinte, en veillant à bien repérer la place du trou par rapport au pneu...

24 observation soigneuse... en extrayant l'objet du délit, une épine, qu'il fallait évacuer sous peine de récidive assortie d'une nouvelle opération un peu plus loin...

26 objet du delit... enfin en installant une chambre neuve, regonflant, et remontant. Le vélo est reparti en gambadant comme à son premier jour.

27 2 tout en place 28 2 pret a repartirJ'avais aussi oublié (c'est quoi le prénom d'Alzheimer déjà ?) le nom de cette jolie demeure dont nous avons admiré la qualité de la restauration. Renseignement pris par un compagnon de route auprès d'un collègue natif du secteur (y'a pas qu'Internet), il s'agit du château du Bruc, situé sur la commune de Guéméné-Penfao.

29 joli chateau30 joli chateau 230 joli chateau avec cyclistesEt encore une chapelle, qui se nomme Saint-Georges. Elle était le lieu de culte du prieuré et la frairie (subdivision d'une paroisse) de Penfao.

31 autre chapelleNous avons rejoint par une "grande" route la forêt du Gâvre en cheminant vers les mégalithes (megas lithos, gros cailloux en grec).

32 km46 grande route dans la foretLes mégalithes de l'alignement du Pilier se méritent, et sans le GPS de Michel, on aurait eu bien des difficultés à les voir. Il fallut d'abord trouver la bonne allée dans la forêt domaniale, puis le rond-point du Pilier, puis marcher dans les ronciers en s'écorchant les chevilles pour apercevoir enfin à nos pieds de modestes cailloux quasi invisibles sous la mousse. Ces 93 mégalithes dateraient de -2000 à -1500 avant JC et seraient donc âgés de 3500 à 4000 ans. Cet alignement mesure 1,1 km (le plus long de ce type en Europe) et est constitué d'une file de blocs de quartz orientée nord-ouest / sud-est (285°/105°). La roche utilisée est extérieure au lieu qui est essentiellement schisteux. Quant à leur raison d'être, plus personne n'est là pour le dire.

Dscf2638 1280x96033 megalithe34 megalithe 2Au km53, une table en bois, bien plus récente, nous tendait les bras (sic!). Nous y avons dégusté un goûter composé de nourritures confectionnées à la maison et plus industrielles mais de qualité. Nous fûmes quelques uns à regretter de n'avoir pas un ou deux mégas litres d'un agréable breuvage pour mieux étancher notre soif. Ce fut partie remise.

35 pause gouter36 gouter37 gouterA peine plus loin, Michel nous entraina à la recherche de l'observatoire près de l'arboretum, que nous trouvâmes, sans avoir grand chose à observer car la canopée était au-dessus de nos têtes même depuis la terrasse.

38 km54 recherche observatoire arboretum39 observatoireLa chapelle de la Magdeleine, au km56, est la trace visible d'une ancienne léproserie créée par les moines de l'abbaye de Blanche-Couronne (aujourd'hui sur la commune de La Chapelle-Launay). On y célébrait également, et très probablement antérieurement, le culte de Cernunnos, dieu celte à la signification un peu obscure, peut-être en effet lié à la fécondité (tiens, encore). Mademoiselle Zézette fut une célébrité locale d'une époque moins reculée et n'a aucun rapport avec le Père Noël.

40 km56 magdeleine41 dans chapelle magdeleineA notre retour au Gâvre, vers le km59, la fête continuait de battre son plein. Nous en profitâmes pour absorber quelques breuvages, bière et cidre, avec modération et non par méga litres.

42 km59 fete au gavre43 le gavre la buvette44 le gavre p tite pressionMichel joignit l'agréable à l'utile en dégustant une bière et en attendant son tour pour acheter des châtaignes crues et cuites qui n'étaient pas plus du cru que les crues puisqu'arrivant de Corrèze. René, cousin québécois qui nous accompagnait ce jour, put ainsi goûter pour la première fois aux châtaignes grillées. Nous apprîmes, naïfs ethnocentrés que nous sommes, que les châtaignes sont inconnues au Canada. Ben ça alors !

45 siroter utilePour finir cette excellente journée et juste avant de rejoindre les voitures au parking, nous avons jeté un dernier coup d'oeil à la charmante église du Gâvre, à l'architecture (récemment) soulignée de blanc.

Dscf2637 960x1280Avant, elle était comme ça :

Le gavre eglise