Osmand partie 4 comparaison GPS et Osmand

Cette page est la partie 4 du chapitre consacré à Osmand.

fonction GPS Garmin Edge 810 (2014) OSMand sur Moto G5S (2017) remarques complémentaires
se situer +++ +++ les deux sont très précis
s'orienter +++ +++ suivre une trace pré-enregistrée
détail carte +++ +++ IGN 25/1000ème sur GPS, OSM et sur-couches sur Osmand
trouver un point d'intérêt général - - +++

toilettes, banque, table de pique-nique, restaurant, camping, hôtel...

les points d'intérêt sont moins nombreux et moins pertinents dans le GPS (qui est un peu ancien), le guidage est impeccable pour les deux

trouver un point d'intérêt pré-enregistré +++ +++ point d'intérêt enregistré par soi-même, l'un et l'autre sont très performants
lisibilité écran en plein soleil ++ - smartphone sous pochette plastique
lisibilité écran en plein soleil ++ + smartphone dans une pince vissée au guidon et sans pochette
lisibilité écran sous la pluie ++ - - - smartphone sous pochette étanche
durée autonomie batterie ++ - - batterie externe ou recharge permanente indispensable avec smartphone
facilité prise en main par débutant - - les deux impliquent un apprentissage, le GPS a besoin d'autres logiciels et d'un ordinateur, Osmand a une arborescence fourmillante
facilité utilisation en route +++ +++ après phase d'apprentissage, au moins pour les fonctions basiques
enregistrer une trace GPX ++ +++ réutilisation possible sur le même appareil avec Osmand sans manipulation fastidieuse
actualisation carte(s) - - +++ cartes OSM actualisées avec Osmand, cartes figées à l'achat avec GPS
possibilité réglages + +++ Osmand amuse le geek
polyvalence - +++ le smartphone est un couteau suisse, le GPS est un (très bon) GPS
actualisation logiciel +++ +++ tout logiciel peut planter, il faut le savoir et faire avec (en ayant une carte papier et une boussole au fond de la sacoche, au cas où)

Lequel choisir ?

Si vous voulez un système de guidage, une petite boite discrète avec un écran que vous avez juste à mettre sur le guidon sans vous occuper de la durée de la batterie, ou du temps qu'il fait, si vous êtes un cycliste sportif et/ou que vous êtes un cycliste au long cours, vous préfèrerez un « vrai » GPS. Sans les fonctions « sport », vous pouvez opter pour un Edge Explore, conçu pour le tourisme à 250€ environ. Si vous en trouvez encore, un GPS Garmin Edge Touring fait bien le boulot pour 200 balles.

Pour disposer en supplément dans la même petite boite d'un super compteur de vélo, qui peut fournir votre cadence de pédalage, la puissance que vous développez, votre fréquence cardiaque avec des courbes, des totaux et des moyennes, l'équivalent actuel de mon "vieux" 810 est le Garmin Edge 820 Vous en aurez pour 350 zeuros (et bien plus avec les capteurs optionnels pour avoir tout ça sur l'écran et en mémoire), avec dedans une carte basée sur Open Street Map.

Certains trouvent l'écran des GPS trop petits. Les utilisateurs confirmés pensent que c'est un faux problème, projeté par les utilisateurs routiniers de smartphones, surtout s'ils ne mettent pas de verres correcteurs (quand on est vieux, on est vieux, faut vivre avec). Ces GPS de cyclistes sont conçus pour prendre peu de place sur le guidon, être légers et aérodynamiques. Si vous voulez la télé, fallait pas choisir vélo.

Si vous roulez plus occasionnellement, de préférence par beau temps, et plus encore pendant les vacances d'été, Osmand vous conviendra très bien. Ce n'est pas parce qu'il est gratuit qu'il ne coûte rien. Si vous voulez avoir l'écran allumé en permanence ou presque, il faudra en plus une batterie externe, ou de quoi le recharger par la dynamo ou un panneau solaire. Une pince spécifique est indispensable pour le faire tenir sur le guidon. Un smartphone de gamme moyenne 150-200€ lui conviendra bien. J'aurais tendance à considérer que le GPS sur smartphone ne vaut pas tout à fait un GPS conçu pour le vélo, de même que l'appareil photo d'un smartphone n'a pas les fonctionnalités et la praticité d'un véritable appareil photo, même s'il fait des photos correctes. 

Pourquoi choisir ?

Si vous pouvez vous le permettre, l'idéal est d'avoir les deux. Le GPS pour son côté pratique, parfaitement adapté au vélo, facile à mettre en oeuvre dans toutes les circonstances météo même pour une longue étape. Osmand et le smartphone pour son énorme richesse en détails et informations de toutes sortes, et en plus il fait téléphone, internet, courrier électronique, rézeaussociaux, calculette et réveille-matin. Et puis ça vous fera un tableau de bord d'une richesse inouïe.Dscf0367 1280x827

Retour vers la page principale du chapitre consacré à Osmand.

Retour à la page d'accueil de Déjà un voyage.