bilan véloelec 2016

Je ne fabrique pas des chiffres. Je fais du vélo. Pour mon plaisir. Selon mes envies et mes possibilités. Quand je ne fais pas de vélo pendant quelques temps, je reprends de manière progressive. Ce sont les seuls moments où je suis une progression.

Ce bilan, comme ceux des années précédentes, n'a aucune valeur d'exemple. Les catégories de sorties sont les miennes. Elles me permettent de caractériser ma pratique du vélo et son évolution. Je me limite à quelques années seulement. Je pourrais remonter une bonne vingtaine d'années de plus. Ce serait fort peu pertinent. Le vélo est typiquement une activité où on est, et où ce qu'on a été ne sert au mieux qu'à l'expérience.

Mes statistiques ont des biais. La ville est le principal. Certaines années les kilomètres sont intégrés, et d'autres non. Les km de ville étaient bien plus nombreux quand je travaillais, à cause des déplacements quotidiens. Sur les années les plus récentes, le biais est moindre.

Je roule de moins en moins vite. Mes premiers vélos avec petit moteur électrique m'ont fait accélérer. Puis j'ai roulé de plus en plus en groupe pas bien rapides, et de plus en plus en faisant des voyages où on se moque de la vitesse. La durée devient alors le critère le plus important. Quelque part, l'évolution de ma pratique est conforme à ce qu'elle aurait pu être sans le petit moteur d'appoint et sans la nécessité d'en avoir un.

Les sorties sont classées en cinq types (catégories), la ville ne figure pas dans tous les graphes :

  • les randos FFCT regroupent les sorties avec le club de la Fédération française de cyclotourisme et les participations aux organisations de la FFCT : Semaine fédérale, randonnées à la journée de clubs FFCT... ;
  • les voyages sont également désignés comme VI (voyages itinérants), le plus souvent en groupe, le plus souvent en cyclo camping, le plus souvent en itinérant ; il peut y avoir des exceptions, comme les voyages en solo, en étoile, en gîte, qui restent des exceptions ;
  • les journées groupe sont des sorties à la journée avec un petit groupe amical, où le pique-nique est de rigueur à midi et le café fréquent ;
  • les journées solo sont des sorties en solitaire, parfois à la journée, parfois sur une demi-journée ;
  • la ville sont les sorties en ville. J'en fais beaucoup moins que les années précédentes. Je ne vais plus au boulot, mais je fais toujours des courses à vélo, quoique jamais de vélo de course.

 

1. Les sorties de l'année 2016

Cliquer sur un graphe pour le voir en plus grand.

Nb sorties par type 2016Kilometrage par type 2016Duree par type 2016Moyenne par type 2016

2. Comparaisons pluriannuelles

2.1 comparaisons pluriannuelles : données mensuelles

 

Nb sorties par mois sur 5 ansNombre de sorties par mois sur 5 ans. On peut agrandir l'image en cliquant dessus.

Km mensuel sur 6 ansKilométrage mensuel sur 6 ans.

Nb heures par mois sur 5 ansNombre d'heures de vélo par mois hors arrêts et hors ville sur 5 ans.

Moyenne mensuelle 4 ansvitesse moyenne mensuelle en km/h sur 4 ans.

2.2 comparaisons pluriannuelles : nombre de sorties absolu et relatif par type

 

Nb sorties annuelles par typenombre de sorties annuelles par type sur 5 ans

Pourcentage type pratique sur 4 anspourcentage du nombre de chaque type de sortie sur nombre total de sortie d'une année sur 5 ans

2.3​. comparaisons pluriannuelles globales.

cliquer sur un graphe pour le voir en plus grand

Nb sorties par an 7 ansnombre total de sorties par an sur 7 ans

Km total annuel 8 ans 1kilométrage annuel sur 8 ans

Duree annuelle 8 ans

durée annuelle en heures sur 8 ans, plus de 500 heures de vélo et toujours pas mal au c... ? Ben non. Les débutants ont des problèmes. La selle compte. Un bon réglage est encore plus important, voir ici : régler la position

Vitesse annuelle 8 ans

la vitesse, c'est dépasser dépassé du passé