Les énoooormes rouleurs

Notre civilisation est celle de l’illusion du mouvement. Nos corps sont bien souvent immobiles en automobile, train ou avion ou bateau. Le rayon d’action de nos enfants, par exemple, n’a cessé de diminuer. 70% des enfants vont à l’école en voiture. Le nombre d'heures d'activité moyen d'un adulte a été divisé par 10 en 150 ans (rapport Toussaint, 2008, le PDF peut être chargé là http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/RapPreventionActivite-2008.pdf). Pourtant nous sommes faits pour bouger. La médecine n’a de cesse de le redécouvrir, en recommandant même aux affaiblis une activité physique. Quelques cyclotouristes, dont certains avant même l’invention du mot, ont accompli à vélo au cours de leur existence des distances considérables et qui peuvent étonner, alors que la plupart d’entre nous pourraient le faire, au moins à leur mesure. Je cite l’exemple ci-dessous de deux de ces énoooormes rouleurs que seule la Camarde a pu stopper.

Le docteur Ruffier.

Le docteur Ruffier est un des plus énormes rouleurs connus. Il est décédé en 1964 à l’âge de 90 ans. Il aurait accompli de 900 000 à 1 200 000 km à vélo, soit de 22 à 30 fois l’équivalent du tour de la terre.

Plus cyclosportif que cyclo touriste, il a cependant accompli des voyages faramineux pour l’époque, et à la fin de sa vie pour son âge. Certains de ses récis de voyage font toujours référence, dont « Voyage de Paris à la méditerranée » en 1926 ou « Vive la bicyclette » en 1929.

Son verbe était haut et son style remarquable. Médecin (inventeur du test du même nom), gymnaste (la gymnastique Ruffier se pratique de nos jours), journaliste et écrivain, il a pratiqué toutes les facettes de la randonnée à vélo, sauf le cyclo camping car il préférait voyager léger : « « Le vélo, c’est rouler… Monter, démonter le matériel, c’est rogner sur le temps de route, la bicyclette devient alors une sorte de  brouette ».Ruffier2

Sa conception du voyage à vélo n’a pas pris une ride : « Voyager ce n’est pas franchir une distance, c’est parcourir une région pour la voir avec soin, l’étudier dans ses aspects, s’intéresser aux mœurs de ses habitants et à la beauté de ses monuments. La bicyclette est un ingénieux perfectionnement de notre façon de marcher. C’est un mécanisme d’une admirable simplicité qui quadruple le rendement de nos muscles locomoteurs, c’est une sorte de bottes de sept lieues. La bicyclette, invention définitive et complète de l’esprit humain, mérite qu’on en use pour voyager. Courir à bicyclette grands et petits chemins, vagabonder à sa fantaisie de villes en villages, à travers forêts, monts et plaines, explorer une région par petites étapes quotidiennes. Du moment qu’il ne s’agit pas de « courir », hommes, femmes et enfants ont plaisir et facilité à pédaler. L’agrément que peuvent avoir de telles randonnées échappe à qui n’en a pas l’expérience. On est gai, optimiste, les colères, énervements se dispersent aux quatre vents… ».

Tandem Noir propose un article sur le docteur Ruffier http://tandem.noir.pagesperso-orange.fr/pages/texte-cyclotourisme.htm et sur quelques autres grands personnages du vélo. L'article du Dr Ruffier "cinquante ans de cyclisme" peut être téléchargé depuis le bas de cette page du site de Tandem Noir.

Patrick Plaine dit « Roule toujours »

Patrick Plaine a parcouru l’équivalent de plus de 42 fois le tour de la terre à l’équateur, 1 700 000 km : 20 Tours de France randonneur, 9 Paris-Brest-Paris, 5 pélerinages à Saint-Jacques-de-Compostelle, 104 Flèches de France, plus de 70 Diagonales de France, 3 800 cols différents dont 190 à plus de 2 000 mètres, et tout le reste…Patrickplaine

Il vivait chichement en solitaire et a consacré sa vie à faire du vélo. Il dormait le plus souvent à la belle étoile et était en autonomie absolue. André Tignon lui consacre un article sur son blog http://tignon.andre.free.fr/report.php?id=1480

Un documentaire touchant, réalisé par sa nièce Anne-Sophie Plaine et son amie Murielle Lourenço, a pour sujet cet extraordinaire fou de vélo. Ces 50 minutes rendent compte de l’état d’esprit et de la conception du vélo et de la vie pleine d’humanité qu’avait « Roule toujours » http://vimeo.com/57695927