Réalisation du projet Fahrradfang et tests

Fahrradmanufaktur + Bafang = "Fahrradfang" ou "Fahrrad bafangué"

Fahrradmanufaktur, c'est la marque du vélo. Bafang, c'est la marque du moteur. Les deux ensemble, avec une batterie, me font mon nouveau VAE. Enfin, plus ou moins. Ce n'est pas un « cycle à pédalage assisté » tel que défini par le code de la route. S'il était limité à 25 km/h à la livraison, la puissance nominale du moteur est supérieure à 250W. Elle est même du double. J'ai besoin de cette puissance à cause d'une faiblesse physique. Je m'en sers pour me promener à petite allure, et pour faire des voyages avec un chargement de cyclo-campeur, pas plus vite qu'à ma vitesse de promeneur. Je n'ai ni les moyens ni l'envie de jouer à la petite course, ce qui me semblerait puéril sans moteur et ridicule avec, que ce soit au hasard des rencontres ou dans des organisations. Si d'autres le font, grand bien leur fasse, tant que ça ne fait de mal à personne. 

Allemand Le vélo fabrique de vélo (=Fahrradmanufaktur en langue allemande) a un cadre acier prolétarien en CrMo, assez souple pour être confortable, assez solide pour être durable. La transmission est en Deore Shimano, là aussi de l'éprouvé (il supporte bien d'être déhors). Les freins sont des Magura hydrauliques sur jante, efficaces pour arrêter la masse bien lancée dans une descente. Le reste est dans le même esprit, avec des composantes et accessoires, d'origine ou ajoutés, pour voyager au confort et en sécurité.

Le moteur pédalier est un Bafang BBS02 500 Watts 36 Volts. Je l'ai pris chez Declic Eco, micro entreprise française réputée sérieuse. La programmation est refaite par ses soins, avec une limitation à 18 Ampères, ce qui permet quand même d'envoyer 680 Watts en pointe, des reprises et démarrages progressifs pour épargner la mécanique, et un étagement régulier des huits niveaux d'assistance. La console (compteur) est une C965. La commande est une « diamant » avec des boutons plus et moins pour les niveaux d'assistance et un bouton marche/arrêt. La batterie a été assemblée par le même fournisseur. Elle a une capacité de 17,5A, soit 630 Watts-heure, ce qui devrait me permettre suffisamment d'autonomie pour faire des étapes normales. Cette batterie est positionnée dans une sacoche étanche, à l'abri des chocs et de l'eau.

J'ai passé des commandes, et les colis du Père Noël sont arrivés de manière échelonnée. J'avais une date butoir pour le montage, ou alors j'aurais dû attendre deux mois de plus avec mes colis non déballés. Quand La Poste m'a dit que la batterie avait subi une erreur de tri, j'ai eu des sueurs froides. Elle a fini par arriver avant l'échéance. Ouf !

A la livraison chez le vélociste, le vélo ressemblait à ça :

T 300

Quelques accessoires modifiés ou ajoutés plus tard, dont les porte-bagages surbaissés avant et arrière, il avait déjà une tournure un peu différente, affirmant sa destination voyageuse. On peut jouer aux sept différences entre les deux photos.

Dscf6678

Il est possible d'agrandir les photos en cliquant dessus.

Le plateau narrow wide (mono-plateau anti-déraillement) 42 dents couleur or spécifique BBS de chez Preci Alps. Ce plateau en forme de cloche permet d'avoir une ligne de chaine plus correcte, car le moteur Bafang BBS déporte la chaîne vers la droite. Elle travaille donc en diagonale et ce n'est pas recommandé. Depuis, j'ai adopté un plateau de 36 dents du même fabricant alpin (pour rouler plus lentement...) qui n'est pas en cloche, mais reste anti-déraillement ; la ligne de chaîne n'a pas bonne mine ("ligne de chaîne d'ivrogne" disent les vieux cyclotouristes). Je surveille l'allongement de la chaîne avec un indicateur d'usure avec attention pour ne pas risquer d'endommager la transmission.

Dscf6609   Dscf6606

ChinoisUne étiquette du colis du kit moteur semble dire que c'est en effet du chinois et le 500W attendu. Ceux qui peuvent payer plus et veulent du français  (avec quelques pièces Drapeauchinoises quand même) peuvent aller voir par là : lift-mtb et les autrichiensfiles par ici : ego-kits (les puissances proposées chez Ego sont limite effrayantes pour un pépère dans mon genre)  Dscf6631

Déballons le kit moteur. Que les maniaques se rassurent, j'ai soigneusement ramassé tous les petits morceaux de polystyrène expansé répandus sur la couette.Dscf6630

Les photos du montage.

Si vous voulez une idée précise du montage d'un moteur pédalier Bafang, mieux vaut consulter cette pédagogique page avec des vidéos et tout et tout http://www.portailveloelectrique.fr/technique/kit-pour-velo-electrique-un-exemple-de-montage, pour une idée plus générale regardez la vidéo de l'heureux Sam : https://www.youtube.com/watch?v=pE-E5M58CG4

Ce qui suit relève plus du récit, ou du reportage, avec quand même de ci de là des vrais morceaux d'indications un peu plus technique dedans.

Le diable est dans les détails.

Le vélo est sur le pied dans l'atelier du Bricovélo de Place au Vélo. Le pédalier et son boitier avaient été aimablement ôtés par le vélociste (donc, sans achat d'outils). JC est déjà à pied d'oeuvre. L'objectif est de monter un kit, c'est à dire un ensemble de pièces livrées ensemble pour former un tout, qui transformera ce vélo en un VAE. Le VAE, c'est du bonheur. Le plaisir de faire du vélo en gommant les difficultés tout en faisant de l'exercice et avec tous les avantages du vélo. La majorité, grande même la majorité, des ex-cyclistes occasionnels de ma connaissance sont devenus des cyclistes réguliers après passage au VAE. Dscf6680La partie prévue pour s'enficher à la place du boitier de pédalier ne passe pas.Dscf6684Le diable est dans les détails. Un petit bout va donner du fil à retordre, et même à souder. C'est ce qui aura pris le plus de temps. Le fil allant de la dynamo, située dans le moyeu de la roue avant, vers le feu arrière passe par la boite de pédalier. La surépaisseur empêche un bon positionnement de l'axe.

Les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus.Dscf6683

Plusieurs solutions sont envisagées. Couper le fichu fil électrique, le faire ressortir par un des trous sous le tube diagonal puis le rabouter sera celle finalement retenue. Non sans quelques contorsions, des bonshommes et de morceaux de fil de fer pour en faire un petit crochet. L'ambiance est digne d'un bloc opératoire. Un bloc opératoire où les chirurgiens fabriqueraient leur outils au fur et à mesure. L'humain sait s'adapter, à plusieurs encore mieux que seul.Dscf6686De l'avantage d'être à plusieurs pour étamer proprement sans étau ni support.Dscf6690Ça y est. Ça passe. La première étape, aussi imprévue qu'impromptue, s'est déroulée avec succès.Dscf6693

Les trucs, les machins et les bidules principaux.

Tous les trucs et les machins sont prêts pour la suite.Dscf6695Les bidules aussi, encore emballés. Certains ne serviront pas. Ce n'est pas le syndrome Ikea, mais un choix de remplacer certaines pièces du kit par d'autres qui m'ont paru plus appropriées (et aussi plus jolies).Dscf6696Vissons résolument le truc dans le machin, soit insérer et tourner dans le sens des aiguilles d'un montre une vis M5 dans la patte de fixation du moteur disposée autour de la boite de pédalier.Dscf6700Voilà qui prend tournure. Le fil électrique du feu sera peut-être à dissimuler sous une gaine noire pour être moins visible.Dscf6701Pendant ce temps-là, D. achève la liaison vers le feu arrière et le remet en place.Dscf6702Un vieux patin de frein devrait permettre d'éviter l'écrasement du câble de dérailleur et du fil électrique si le moteur remonte. On a déjà vu un moteur Bafang pivoter. Dscf6707La plateau doré, joli mais extérieur au kit, est installé avec de belles petites vis chromées.Dscf6708C'est fait. Je pense qu'il va faire autant d'effet que prévu. Surtout, il est narrow wide (anti déraillement), et contribue efficacement à solutionner le problème de la ligne de chaîne (voir cette autre page sur cette question et quelques autres que je me suis posées avant réalisation du projet : Le projet : kit plus puissant et cadre acier)

Dscf6713Provisoirement, la batterie trouvera place dans une petite sacoche de porte-bagage, un morceau de l'emballage de livraison servant d'amortisseur anti-choc. En voyage, je la mettrai dans la sacoche arrière droite. Ni vu ni connu, et presque un kilogramme de moins qu'une batterie avec coque, serrure antivol et système de fixation au cadre.Dscf6715La batterie de 630 Watts-heure est à comparer avec les batteries de 300 ou 400 Wh couramment proposées sur les VAE vendus déjà montés, et même les 500 Wh présentées comme des nouveautés qui permettent d'aller loin. Là, elle est branchée comme il ne faut pas. Le jaune doit être assemblé avec le jaune, et relié au chargeur quand on veut la charger (sur n'importe quelle prise de courant en 220V).

Dscf6731Le chargeur rapide a un ventilateur qui souffle comme celui d'un vieil ordinateur. Lui aussi est très complexe à utiliser. Quand le voyant rouge est allumé, c'est qu'il est relié au courant électrique. Quand l'autre diode est jaune, il est en train de charger. Quant elle passe au vert, la batterie est chargée. Je ne sais pas si mon niveau technique va me permettre de ne pas me tromper. Hihihi.Dscf6733

Les indispensable périphériques : console, commande et Cie.

La console, ou compteur si on préfère, trouve place sur un prolongateur récupéré sur une autre vieille bécane. Elle sera plus discrète et ne sera pas abîmée si on souhaite retourner le vélo.Dscf6716 1La commande, de type "diamant", avec ses petits boutons plus et moins pour le réglage des niveaux d'assistance et son bouton marche/arrêt, est positonnée à gauche du cintre (ou guidon).Dscf6721 1Le capteur de vitesse est soigneusement fixé avec des colliers en nylon sur le hauban arrière gauche du cadre. L'aimant se visse sur un des rayons de la roue arrière pour qu'il passe près du capteur. D'abord il avait été mis sur le hauban droit, puis a viré à gauche. Tout n'est pas positionné de manière adéquate du premier coup. Chacun cherche sa disposition préférée.Dscf6723Dscf6724Les connecteurs sont connectés. Le moteur est relié à la console, à la batterie et à la gâchette (ou accélérateur au pouce). La console est reliée à la commande. Les connecteurs cylindriques sont étanches. Chaque connection est identifiable par sa couleur, une flèche guide pour éviter les erreurs, et ces connecteurs sont pourvus de détrompeurs (des ergots qui font qu'on ne peut mettre les fiches l'une dans l'autre que d'une seule et unique manière). Là encore, gros niveau technique requis... En gros, c'est un kit quoi ! C'est ça.Dscf6722Bon signe, la console commence à dire des trucs. C'est émouvant ce kilométrage zéro. Quelque chose que je ne reverrai, peut-être, qu'après les 99999,9 premiers kilomètres. Bel optimisme nos amis chinois. Longue vie au Bafang !Dscf6728

Ah que ça marche !

Alleluia  gran  mawr omkhula  handia  harika et tout ça. Bon, bon. On a bien mis les trucs dans les machins et il tourne.

Et la chaîne ?

On a déjà bien avancé. Il ne reste plus qu'à mettre la chaîne, les manivelles et les pédales et à consolider deux ou trois attaches et on peut essayer en pour de vrai. Où est cette chaîne ? Horreur et putréfaction ! Elle est restée dans le sac au fond de mon garage avec le pédalier d'origine. Restons calmes et inodores et faisons l'aller-retour pour la rapporter. Quand même, bigre de bougre de...

Là, vous pouvez aller regarder la pub ou vaquer à d'autres occupations bien plus nécessaires pour respecter le temps pendant lequel il ne s'est rien passé.

Quand la chaîne fut venue, on put en raccorder les deux extrémités pour que le moteur entraine la roue. Sauf que, la cassette d'origine sera remplacée par une autre avec un grand pignon de diamètre plus important. Il n'est donc pas possible de déterminer maintenant quelle longueur de chaîne sera adéquate. Un vieux maillon rapide est donc utilisé pour ne pas prendre le risque de trop raccourcir la chaîne. Ce ne sera que provisoire.Dscf6736

Encore deux manips et un petit test.

Cette gâchette ne va bien nulle part à droite du cintre. Le lendemain, je la mettrai à gauche, où il est bien à la place de la manette de dérailleur avant qui ne me sert à rien.Dscf6737Un collier blanc, c'est moyen sur du noir. A défaut de grive... Le principal est qu'il soit posé proprement. Je ferai le choix plus tard de mettre des colliers nylon colorés, pour qu'il soient bien visibles et joyeux. C'est mon côté "et alors ? Beaubourg a bien des cheminées colorées".Dscf6743Les manivelles (du kit) et les pédales (en sus) étant vissées à leur place, le Fahrradfang est né. Il est descendu de son piédestal. L'instant est immortalisé.Dscf6746La blouse du grand maître, et même double je crois, pose à côté de la belle petite machine toute neuve. Encore un peu de paramétrage sur la console : taille de roue et nombre de niveaux d'assistance, on peut choisir 3, 5 ou 9. Je prends 9, on verra par la suite. J'y suis resté. Disposer de nombreux niveaux me convient bien. Je ne recherche pas la vitesse.

Trois petits tours de Place Viarme plus tard, avec un cycliste différent à chaque tour, il affiche déjà 1.6 km. Tout marche. 
Dscf6750 1Le vélo fonctionne, bientôt 2 kilomètres au compteur. Il a maintenant l'air de ça, sans le barda de cyclo camping mais est paré pour le recevoir.Dscf6755Dscf6759

Le passage des câbles demeure un peu bidouille d'apparence. C'est intrinsèque aux kits, mais on peut faire un peu mieux. J'en ai vu des pires. La dissimulation de la batterie dans la sacoche ajoute à la discrétion. Je ne cache pas mon moteur, mais n'ai pas non plus un VAE ostentatoire. J'ai même accentué le côté rustique-agricole en ajoutant du tuyau découpé sur les porte-bagages pour les protéger des crochets et des frottements des sacoches, qui se trouvent également protégées.

Il est donc possible de monter un kit moteur sur un vélo ordinaire, encore que celui-ci soit de bonne facture, à condition qu'il ait un boitier de pédalier de 56 mm de diamètre externe pour une largeur de 68 à 73 mm (ou 100 mm). Grand merci à tous pour le coup de main. Je remercie aussi les intervenants de http://cyclurba.fr/ dont le forum m'aura convaincu de tenter le montage d'un kit (pas tout seul). L'équivalent en tout cousu m'aurait coûté 40% de plus au moins.

On pourrait le refaire sur un autre vélo.

Les premiers tests.

Le Fahrradfang, aussi bien qu'attendu.

Le constat majeur est celui de l'effet attendu : ça pousse. Dans une côte à 10% par exemple, au niveau d'assistance 6 (sur 9), je monte à une vitesse deux fois supérieure à celle possible pour moi avec mon VAE à assistance proportionnelle. Cette allure est modeste, environ 10 km/h, avec une cadence de pédalage de 65 tours à la minute sur un 42/36 soit un développement de 2,57 mètres. Il reste donc de la marge pour pouvoir franchir un pourcentage supérieur avec un chargement plus conséquent. Ce moteur et mes capacités sont donc suffisantes pour continuer à me promener à vélo sans me mettre en difficulté, et c'est l'essentiel. Bien sûr, il faut pédaler. Ça reste un vélo. J'ai testé depuis du 15 et même du 20%. Je suis passé en pédalant et sans me mettre en danger.Dscf6880

Lors du premier test, au bord de la Loire et dans le vignoble du Muscadet.

Le jouet était neuf. Alors, le gamin que je suis resté s'est un peu amusé. Le Fahrradfang tient une allure un peu supérieure à 35 km/h sur le 42/12 à 80 tours de pédalier à la minute sans réclamer un effort (trop) important. D'autres que moi l'emmènent à au moins 40. Ce n'est pas l'objet. À la limite, 20 à l'heure me suffisent.

Le moteur est remarquablement silencieux. Les accélérations et reprises sont progressives. Avec la programmation Declic Eco, on dispose à la fois de douceur et de puissance. Il semble pousser plus fort à (relativement) haute vitesse qu'à basse vitesse. C'est peut-être dû à sa courbe d'accélération, ou bien c'est subjectif. Je me suis laissé dire qu'un moteur électrique fonctionne mieux quand il tourne plus vite. De toutes façons, j'ai perdu l'habitude de rouler à plus de 25 km/h, et ça ne me tente pas une fois passé le premier test puéril.Dscf6871

De gauche à droite, la console Bafang, le GPS et le vieux compteur Cateye Astrale 8 filiaire pour la cadence de pédalage. J'ai changé depuis la place des écrans.

Les puristes et les fins techniciens me diront que la jauge de la batterie sur la console (écran) est sujette à caution, que rien ne peut remplacer un vrai wattmètre ou autre système de mesure de bonne facture. Peut-être, et même sans doute. Je fais quand même avec ce que j'ai pour évaluer la consommation, et donc l'autonomie, avec un vent faible, une température douce, un terrain plutôt plat, quelques petites côtes et un poids total en charge d'environ 100 kg. A l'expérience, 8500 km plus tard, la jauge du barrographe s'est avérée fiable.

Dscf6905Lors des deux premiers tests, un 50 puis un 70 km, le premier segment a commencé à clignoter puis s'est éteint aux alentours du km 28, et les suivants à peu près aussi aux alentours de kilométrages proches. Au moins, il est cohérent. Sur cette base, j'estime la consommation légèrement inférieure à 6 Wh par km, et donc l'autonomie avec une réserve de 630 Wh dans la batterie, de l'ordre d'une centaine de km. Guillaume me disait que les retours de ses clients disposant du même moteur montrent une consommation de 6 à 10 Wh par km. Comme attendu, je me situe dans la fourchette inférieure, avec ma cadence moyenne et mon allure tranquille (et quelques accélérations inhabituelles). En cyclo-camping, à 15 à l'heure le long d'un canal, le premier segment s'éteint plutôt vers le km 38. Je suis il est vrai remarquablement traînard avec un vélo électrique, probablement le cycliste électrique le plus lent à l'ouest d'Orléans.

Un troisième test de 70 km aboutit à une consommation approximative de moins de 5 Wh au km. Je me suis appliqué à rouler "comme il faut", comme on l'apprenait chez les cyclotouristes au temps jadis, c'est à dire régulièrement, sans accélération inutile, en ne jouant pas de la gâchette (les cyclotouristes n'en avaient pas...), en adaptant développement, cadence de pédalage et niveau d'assistance en permanence pour viser l'économie d'énergie du bonhomme et de la batterie. Le vent était faible et le terrain quasiment plat. Avec ce style, l'assistance est discrète, mais on avance pas si mal, 19 km/h de moyenne, alors que j'en faisais deux de moins avec le VAE à assistance proportionnelle à la force d'appui sur la pédale pour un effort physique sans doute supérieur. J'imagine qu'à l'inverse une moyenne plus élevée aboutirait à une consommation bien plus élevée, car, à vélo, les km/h supplémentaires se payent cher, à cause de la résistance de l'air notamment. Un copain qui m'avait reconnu (moi pas) a du faire un effort conséquent pour me rejoindre avec son moteur Yamaha (non débridé) à capteur de pression. J'envoyais tranquilou le 25 sur le plat avec juste un filet de gaz. Le Fahrradfang ne se la joue pas, avec ses sacoches, ses bidons, ses porte-bagages, sa lumière, ses garde-boue et ses pneus de 40 mm de large, mais il avance. Le copain m'a rejoint, on a pu taper la causette, et c'était le principal.

L'autre grande nouveauté pour moi, c'est la gâchette. Ce petit levier au pouce permet de doser l'assistance jusqu'au maximum. Son usage s'acquiert très vite. Il permet de franchir une petit butte, un passage boueux, etc. sans avoir à forcer. Je m'en sers aussi pour sortir du parking souterrain, qui présente une pente de 7 à 8% sur une quinzaine de mètres. Elle est particulièrement utile pour un faiblard dans mon genre pour un démarrage en côte. Je pédale alors sur un petit développement pour accompagner, en m'efforçant de doser le juste nécessaire afin de ne pas trop solliciter la mécanique interne du moteur.

La gâchette permet aussi de faire le kéké dans les bosses, en autorisant des accélérations qui laissent les « secs » sur place. J'ai testé. C'est rigolo. Une fois. Ce n'est pas non plus dans mes attentes. L'usage de la gâchette remplace les accélérations que l'on peut faire avec une assistance proportionnelle en appuyant plus fort sur les pédales et en tournant plus vite les pieds. Mes limites physiques font qu'un tel effort m'est pénible.

Sinon, le reste fonctionne bien. Le Fahrradmanufaktur T-300 est un bon vélo. Le passage des vitesses est un bonheur, d'un côté à l'autre de la cassette. Les freins hydrauliques sont également puissants et progressifs. J'ai été heureusement surpris par le confort de la selle Royal gel. Ma selle en cuir Berthoud ne me permet pas d'être suffisamment reculé avec ce chariot. Le vélo est aisément manoeuvrable à petite vitesse. Ça compte quand il faut se glisser entre les poteaux et barrières aux entrées et sorties des aménagements cyclables (grrrrrr!). Sa tenue de route paraît saine, même s'il faut attendre des descentes rapides et techniques avec le chargement pour avoir un avis plus affirmé. Quelques mois plus tard, je confirme la bonne tenue de la machine, tant à vitesse élevée en descente que sur chemin et/ou avec le lourd chargement de mes six sacoches de cyclo-campeur.

Dscf6754

Quelques petites contrariétés provisoires qui ne gâchent pas le plaisir.

L'étagement de la cassette 12-36 9 vitesses Shimano associé à un plateau unique de 42 dents n'est pas satisfaisant. Les écarts sont trop importants entre certains développements, notamment aux alentours aux alentours de 4,5 mètres qui est à peu près ma base sur le plat. Je le savais. C'est un compromis. Je tenterai peut-être à l'issue de la saison un adaptateur 104 BCD, standard VTT, pour adopter un plateau plus petit. Les écarts seraient moindres, la vitesse maximale inférieure (bof!), la ligne de chaîne sur les développements les plus couramment utilisés meilleure, le couple serait plus important, et je pourrais rouler plus lentement en côte pour mieux accompagner la progression de mes petit-e-s camarades. Precialps propose maintenant un plateau pour ce genre de moteur en 36 dents seulement, a priori plutôt destiné au VTT, mais qui peut aussi convenir pour du cyclo-camping et des promenades tranquilles.

Dscf6892

Le Fahrradfang en situation, pendant le pique-nique. On remarquera les longues bavettes avant et arrière qui protègent des projections.

Le guidon « confort ville » ne me convient pas plus que ça. Les poignées quasi parrallèles à la route ne sont pas favorables à la précision de conduite. Ces poignées sont dures, et leur partie plate à l'extérieur provoque des sensations désagréables aux poignets au-delà de deux heures de route et des fourmillements dans la partie extérieure de la paume, alors qu'elles sont censées les éviter. Je cherche instinctivement une position des mains plus proche de la potence. Le cintre de course, à hauteur de la selle, et avec le dos et les bras à 45° continue d'avoir ma préférence. Inadaptable sur ce vélo, sauf à changer trop de composants. Un guidon à cornes ou un cintre papillon, les deux avec mousse, est à tester, en cherchant la meilleure distance selle-cintre, et si possible en évitant le gros fouillis de fils, câbles et durites. J'ai changé pour un guidon-papillon quelques semaines plus tard, que je trouve bien plus confortable. J'ai refait deux ou trois fois les passages de fils au niveau du guidon, joie du kit, avant de trouver celui qui m'a semblé le plus rationnel, pour que ça frotte, tire et accroche le moins possible dans le but de ne pas user ou endommager les liaisons électriques.

La ligne de chaîne n'est en effet pas idéale. La parallaxe sur la photo accentue la diagonale. En pour de vrai, c'est moins pire. L'usure de la chaîne sera à surveiller de près, avec un comparateur (voir Le nettoyage du vélo et le rangement du bazar). Les 200 premiers kilomètres se sont parfaitement bien passés, ça ne grinçouille pas du tout.

Ce vélo approche à présent des 2500 km. La chaîne est usée à 60% environ (elle use moins qu'avec mon Kalkhoff 250W) et les vitesses continuent de bien passer, même sur les plus grands pignons. J'ai fait le choix de ne pas monter un détecteur interrompant le moteur pendant le passage d'une vitesse. En revanche, je passe avec précaution : interruption du pédalage, action sur la manette, petit quart de tour du pédalier en douceur la vitesse passe, reprise du pédalage normal. J'évite de changer de vitesse lorsque la chaine est en tension, donc pendant un effort : montée, accélération, etc. Je fais comme j'ai appris avec les manettes à friction, bien avant que les vitesses indexées existent. On anticipait en sachant évaluer le degré de la pente d'un coup d'oeil, et il fallait faire le moins de bruit possible, et donc avoir le coup de patte, pour ne pas informer les autres qu'on changeait de vitesse si on voulait arriver le premier à la pancarte.

Ne pas passer les vitesses comme un bourrin permet d'éviter l'usure prématurée, voire la casse, d'éléments de la transmission, dont la chaîne, mais aussi des roues libres internes du moteur. Les aides techniques, comme les vitesses indexées ou l'interruption de l'assistance-moteur pendant un passage de vitesse, donnent l'illusion qu'on peut passer les vitesses n'importe quand n'importe comment, alors que le risque de casse demeure si on fait n'importe quoi. La technologie ne remplace pas complètement la jugeote. L'électronification (le mot fleure le vilain barbarisme) n'équivaut pas au savoir-faire artisanal, qui s'acquiert, patiemment, et gratuitement, et fonctionne durablement.

Dscf4132

Dscf6885

L'inscription "8FUN" sur le moteur ne respire pas la qualité. Légère faute de goût.

Dscf4135On s'en allait par les chemins, à bicyclêêêêêêteueueueueueu...

L'ensemble est très positif et les adaptations restant à faire ne devraient pas poser de problème. Plus de 10000 km plus tard, quelques voyages chargés à l'appui, je confirme ces impressions très positives : bon vélo, bon moteur, bonne batterie. Zéro problème, tout qui marche bien. Pourvu que ça dure...

Dscf8915 1280x960Le tableau de bord, après installation d'un guidon-papillon plus confortable, comprenant la console du Bafang, le GPS, un petit compteur filiaire, le klaxon Airzound, le klaxon à bruits électroniques, le changement de vitesse arrière, les manettes des freins hydrauliques, la sonnette en or massif (ou presque), sans oublier la carte sur le lecteur de la sacoche et la petite boussole. Certains gadgets sont là juste pour m'amuser.

Dscf9028 copie 1

Quelques temps plus tard, en version promenade d'un jour

Dscf8222 copieet en version conquête de l'Ouest, en route pour faire le plein de Guerlédan au centre de la petite Bretagne.